Le forum du Clan Sangrehaine, guilde Roleplay sur World of Warcraft - Kirin Tor (EU)
 
AccueilS'enregistrerFAQRechercherMembresGroupesConnexion
Le roi est mort !
Ah bah Grom'brok est mort aussi !

Partagez | 
 

 Poèmes de rue [Topic Rap]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khassir'gul

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Liège (Belgique)

MessageSujet: Poèmes de rue [Topic Rap]   Jeu 29 Jan - 8:59

Bon, d'abord, il faut savoir que niveau Rap, je suis bien plus sélectif qu'auparavant. Mais déjà, tourner le dos à tout un art, cela ne fait pas partie de ma vision des choses. Et ensuite, certains d'entre vous portent certainement ce style musical dans leur coeur. Donc, je crée le Topic Rap, en parallèle avec le Topic Metal.

A la base, le Rap fait partie d'une culture bien plus vaste, issue des Etats-Unis et de ses mégapoles. Il s'agit bien évidemment du Hip Hop, l'art de la rue. Et le Rap (MCing) rencontre, au sein du Hip Hop, d'autres formes d'art de rue : Le DJing (Les scratchs de platine), la Danse, le Graffiti et le Beatboxing.

Ces cinq arts, formant les piliers du Hip Hop, ont été inventés par les noirs américains, à la base. le Hip Hop est vite devenu un croisement de cultures diverses et variées, menant ses protagonistes à proner l'enrichissement par des cultures différentes (Pour ne pas dire la Multiculturalité qui, selon moi, est un concept foireux bien de chez nous.). Nous sommes donc aux Etats-Unis, à New York, à Los Angeles, et dans bien d'autres villes côtières de l'est et de l'ouest du pays.



Wu tang clan - "Protect your Neck"

Ce titre peut représenter le Hip Hop tel qu'il me semble être à la base. Une musique parlée sous base d'instrumental funk et inspirée d'autres musiques conçues par les noirs américains. On notera même des références à la musique Metal, dans ce titre : "I make more noise than heavy metal", notamment. Comme quoi, le lien entre le Hip Hop et le Metal n'est pas impossible.

Mais passons à un prophète westcoast des années 90...



2Pac - "Only God Can Judge Me"

Le gangsta rap, apparut sur la côte ouest grâce au légendaire groupe NWA, emprunte à toute la culture gangster des Etats-Unis pour concevoir un rap encore plus hardcore dans les paroles. Cette philosophie peut en rebuter certains, mais il faut également savoir que ces rappeurs se défendent en expliquant que les jeunes des quartiers défavorisés, en Amérique, n'ont que trop rarement d'autres choix que de se joindre à ce que l'on peut nommer le côté obscure de la rue.

Mais venons en à Tupac Shakur. Avec Biggie Small, il s'agit certainement des deux figures les plus légendaires du Rap en général. Tupac Shakur est au Rap ce que Kurt Cobain est au Rock-Metal. Il a représenté au mieux ce qu'on peut appeler le gangsta rap. Et les rappeurs des années qui arrivèrent par la suite, jusque maintenant et dans l'avenir encore, ne peuvent que s'inspirer de lui. J'ai choisit "Only God Can Judge Me" car ce slogan peut s'entendre encore dans le rap français de maintenant, et pas qu'un peu...



The Notorious B.I.G. - "Juicy"

Je vous en ai parlé en même temps que 2pac. Il s'agit du rival de 2pac dans les années 90. 2Pac était issu de la Côte Ouest (Westcoast), Biggie Small était issu de la Côte Est (Eastcoast). Il s'agit, lui aussi, d'une légende du Rap en général. Lui et 2Pac ont notamment participé à un clash général entre la Westcoast et l'Eastcoast. Mais avec moi, ça parle musique. Et comme pour le Black Metal, je ne parlerai guère des frasques extra-musicales des artistes.

Donc, l'album "Ready To Die" de Biggie Small. Il s'agit d'un album de légende, comme "All Eyez On Me" de 2Pac. Peut-être moins varié qu'"All Eyez On Me", les beats de "Ready To Die" donnent pourtant un aspect hypnotique savoureux à l'album. Pour finir, les deux rappeurs se sont fait assassiner. Je n'en sais pas plus sur les circonstances de la mort de Biggie et Tupac, mais cela a soulevé toutes les communautés Hip Hop.

Sur le prochain post, je parlerai du Rap Français. Il s'agit d'une scène dans laquelle je suis devenu très sélectif. Alors je vais surtout montrer les groupes qui m'intéressent réellement.


Dernière édition par Khassir'gul le Ven 30 Jan - 9:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khassir'gul

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Liège (Belgique)

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Ven 30 Jan - 9:18

Niveau rap français, je suis donc HYPER sélectif. Je suis surtout sélectif dans la branche consciente de cette scène. Car la branche Hardcore, ça passe encore lorsque je rappeur dit des conneries. La branche Hardcore se veut, pour moi, simplement bête et méchante et c'est déjà bien comme ça.

Braiphe. Commençons à parler d'un des deux grands pôles du rap français des années 90 : J'ai nommé IAM. Ils sont polyvalents, niveau textes, et leur égotrips, bien savoureux, nous transportent directement en Asie où en Afrique. Ce n'est pas pour rien qu'ils se nomment Imperials Asiatics Mens. Mais à la base, au début des années 90, ils avaient des origines mystiques. Leurs deux têtes pensantes, les deux rappeurs principaux du groupe, Akhenaton et Shurik'n, adhéraient à une spiritualité certes quelque peu divergente mais convergente sur bien des points. Akhenaton s'est convertit à l'Islam soufis et Shurik'n au Taoïsme. Mais pour l'aspect mystique, ils vont regarder bien plus loin.

Mais je disais qu'ils étaient polyvalents. Et sur "L'Ecole du Micro d'Argent", leur album le plus culte, grand classique du rap français, à mes yeux et chez beaucoup d'autres, cette polyvalence atteint son apogée. Je disais qu'IAM possédait des racines mystiques. Eh bien à partir de "L'Ecole du Micro d'Argent", cela disparaît quelque peu. Pour ma part, l'aspect mystique d'IAM m'a poussé à me convertir au Taoïsme. Mais maintenant, davantage en froid avec la spiritualité et les religions qu'avant, cela me rebute un peu. Toutefois, "Demain, C'est Loin", titre de rap de 9 minutes, me convainc encore à l'heure actuelle. C'est le dernier titre de "L'Ecole du Micro d'Argent" et le voici :



IAM - "Demain, C'est Loin"

Le meilleur titre de rap français. Du haut de ses 9 minutes, il toise avec une sublime arrogance le paysage du rap francophone. Personne n'est jamais arrivé à la cheville d'IAM, depuis ce titre. Il ne donne pas envie à être écouté. Son aspect hardcore (et surtout conscient), narrant la réalité des banlieues françaises, a été écrite d'une plume trempée dans les plaies de jeunes des cités cherchant à s'en sortir une bonne fois pour toutes.

"Je ne pense pas à demain, parce-que demain, c'est loin."

Ainsi se termine l'album. Regretter le passé et rêver l'avenir, cela ne sert à rien, surtout lorsqu'on risque à tout instant de se faire descendre lors d'une embrouille de rue. Dans cette optique, les banlieusards n'ont d'autres choix que de regarder l'instant présent avant tout. Lao-tseu a expliqué la même chose dans sa philosophie.

Continuons dans ma sélection des groupes de rap français que je trouve intéressant...



NTM - "Mais qu'est-ce qu'on attend..."

NTM, où la haine venue des cités sociales. Et la musique que je viens de poster vaut à elle seule la légitimité d'écouter du rap français. Ce refrain, bordel ! Ce refrain renvoie bien des rappeurs hardcores actuelles à leurs études du headbanging des banlieues.

De l'autre côté de la barrière, par rapport au Black Metal français, le rap français dans la veine d'NTM n'en est pourtant guère dénué de rage, de haine, de sueur et d'une urgence d'exprimer ce qu'ils ont au fond d'eux-même. Bref, à ce niveau, ce n'est pas si loin du Black Metal d'un Marduk par exemple.



Scred Connexion - "Partis de rien"

J'écoute déjà moins souvent Scred Connexion que les deux premiers. Mais j'aime beaucoup les instrumentales. Elles sont toutes différentes, sur l'album "Selexion 99/2000". Mais en même temps, l'ambiance reste identique sur tout l'album. Ce qu'il y a à retenir des paroles, comme pour NTM, c'est une colère, une haine contre une France qui exploite l'immigration  juste pour en faire un fond de commerce. La haine est également, ici, dirigée vers les islamophobes qui votent Extrême-droite par peur de ces nouveaux arrivants et de l'insécurité.

En France, le gangsta rap existe peu, à cette époque, malgré certaines exceptions (Minister A.M.E.R., par exemple). Il faudra donc attendre la nouvelle école, avec notamment Lunatic (Le groupe, à l'époque, du rappeur Booba) que j'aime déjà moins pour voir arriver le véritable gangsta rap à la française.

...

Voilà pour ce qui est du rap français des années 90. J'ai omit pas mal de groupes que je n'apprécie que très moyennement. Mais que ce soit du français, du ricain où encore une autre scène plus surprenante comme du britannique où de l'allemand, ce topic est fait pour partager vos goûts en matière de musique rap.

Ce que j'aime vraiment, c'est l'horrorcore. Donc, sur le prochain post, je vous présenterai ce sous-genre de rap, inspiré du gangsta rap américain mais aussi du Death Metal !


Dernière édition par Khassir'gul le Jeu 19 Mar - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khassir'gul

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Liège (Belgique)

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Dim 1 Fév - 10:33

Mon topic rap n'a pas tant de succès que ça. C'est dommage.

Mais bon, au moins, grâce à ça, je vais pouvoir tout de suite vous présenter le rap que j'aime vraiment et qui vaut mon intérêt pour le Hip Hop en général : Il s'appelle l'horrorcore.



Gravediggaz - "Diary of a Madman"

Déjà, le titre de la musique s'inspire de celui d'un album d'Ozzy Osbourne. Un point pour eux déjà. Ensuite, l'instru, hypnotisant au possible, nous séduit et nous attire, par son côté lancinant et répétitif, vers un culte noire et terrifiant, celui de l'horrorcore.

Donc, l'horrorcore est devenu populaire grâce à Gravediggaz. Il se caractérise, comme on peut l'entendre, par des instrus inspirés de films d'horreurs et de paroles qu'un groupe de Death Metal américain n'aurait guère renié. D'ailleurs, en parlant de Death Metal, cette musique inspirera, dans les années à venir, les instrus d'horrorcore...



Necro - "Insaneology"

Avec Necro, certains musiciens de Metal contribueront aux albums du rappeur. Ici, en même temps que de sonner Death Metal, la musique est composée Death Metal. C'est à dire qu'il n'y a pas de refrain, comme dans le Métal Extrême que les métalleux connaissent ici. A la place des refrains, comme pour le Métal Extrême, donc, nous avons des successions de thèmes pour concevoir une genre d'histoire sonore et musicale.

Cela est parfaitement possible aux Etats-Unis. Mais en France, c'est plus compliqué. D'où mon dégoût du rap français. Mais heureusement pour nous, certains rappeurs français s'intéressent à l'horrorcore. Le plus connu d'entre eux ? VII, bien entendu.



Une véritable perle que ce rappeur. Chaque musique de VII est un voyage, une histoire, une épopée. Nous comprenons tout de suite que ce n'est pas un tendre, encore moins un moralisateur.

J'aurai put en mettre tellement d'autres à la place de "Je suis d'ailleurs". Mais j'aime beaucoup l'instru. J'aurai notamment put poster "Les anges meurent en noir" qui parle de la place des métalleux au sein de l'Amérique puritaine et profonde de West Memphis. J'aurais également put mettre sa plus connue, "Roulette Russe". Mais les paroles ne font pas tant penser que ça à de l'horrorcore. Nous avons juste le flow, toujours morbide et posé, de VII.

Bref, il s'agit d'un rap que j'apprécie beaucoup. Et je pense que comme pour le Black Metal dans le topic Metal, je parlerai beaucoup, ici, de l'horrorcore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darga

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 01/09/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Dim 1 Fév - 11:57

Voilà un groupe lyonnais de rapeurs exceptionnel, sous le nom de l'Animalerie.

Les pilliers de ce groupe sont, Anton Serra, un grand vandale au grand coeur :



Ainsi que Lucio Bukowski, un poète et rimeurs exceptionnel :



Mais aussi de gens plus rigolos, comme Cidji et Dico !



Complétement déjanté, Hippocampe fou est l'un des meilleurs flows français !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khassir'gul

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Liège (Belgique)

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Mar 3 Fév - 16:33

Finalement, mon topic a un peu de succès. Merci pour le post, Darga. Et au passage, c'est du bon ce que t'envois Smile

Voilà sur quoi je suis, pour l'instant :



Necro - "Circle of Tyrants"



Wu Tang Clan - "C.R.E.A.M."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darga

avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 01/09/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Mar 3 Fév - 16:50

Parce qu'il y a encore des perles dans le RAP français, si, si !

Yoshi, le grand !



Et Wojtek, grand déjanté et hater !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khassir'gul

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Liège (Belgique)

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Jeu 5 Fév - 14:26



Snoop Dogg - "Ain't No Fun"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khassir'gul

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Liège (Belgique)

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Ven 13 Mar - 9:24

Petite curiosité, aujourd'hui matin :



Et oui, en Allemagne, ils font également du rap, et pas qu'un peu...

Je suis en train d'étudier le rap allemand. Et si quelqu'un s'y connait dans le domaine, je suis preneur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zal'Nash/Akanha

avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 11/06/2014
Age : 21
Localisation : Strasbourg

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Ven 13 Mar - 10:28





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khassir'gul

avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 23
Localisation : Liège (Belgique)

MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   Ven 13 Mar - 12:30

Je ne savais pas que t'aimais bien le rap français, Zal'. En tout cas, t'es le bienvenu.

Pour moi, au-dessus de bien d'autres rappeurs figure Shurik'n :



Shurik'n - "Samourai"



Shurik'n - "La Lettre"

Ces deux titres sont issus de l'album "Où je vis".

Cet album, fort sombre, dépeint un monde ne l'étant guère moins à travers le regard d'un samourai (Le rappeur). Un classique, comme "L'école du Micro d'Argent".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes de rue [Topic Rap]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes de rue [Topic Rap]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Topic import UK/US/Asie
» Topic d'aide et de question GS.
» Topic de Pub
» Le topic Porsche!
» Votre avis nous interesse ! Topic débat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Clan Sangrehaine :: Au coin du feu :: La discussion-
Sauter vers: